Pour faire suite au volet sur l’organisation – à savoir les acteurs de la gouvernance (voir la partie 2 de cet article) – passons maintenant au troisième pilier de la gouvernance des données en entreprise : la gestion du patrimoine informationnel.

La nouvelle règlementation européenne (GDPR) impose aux organisations, quelle que soit leur taille, le respect de deux obligations majeures : la protection des données personnelles qu’elles possèdent sur les personnes (clients, prospects, partenaires…) et le respect des droits de ces personnes (type de traitement, légitimité du traitement, accès, rectification, effacement…).

Dans la première partie de notre série sur la gouvernance des données, nous avions introduit les « règles » de celles-ci : définition, respect et évolution. Dans la deuxième partie, nous allons aborder le second pilier : l’organisation.

Article paru dans le dossier Métadonnées – Données de qualité sur Arbido.ch, revue professionnelle pour archivistes, bibliothécaires et documentalistes.

Comme déjà abordé dans ce précédent article sur la gestion des données en entreprise,  

L'information révèle les données en tant qu'atout le plus précieux d'une organisation. Elle a le pouvoir de rendre votre entreprise unique.

 

Pages